Le Monde entier est un cactus !

27.03.2019

Écrit par

    

Voici maintenant deux jours que nous avons rejoint les Bremjae et leurs amis allemands, Ingrid et Willy. Et nous sommes trois camping-cars européens sillonnant les routes mexicaines en Baja California.

 

Après avoir traversé le nord de cette province, nous voilà dans le début de la zone des cactus. Et en effet, on peut dire qu’il y en a à perte de vue, par milliers. Une véritable forêt en pleine pampa mexicaine. C’est un spectacle qui n’est pas sans rappeler Joshua Tree ou certaines parties du désert de Mojave aux Etats-Unis. La différence, c’est qu’ici il s’agit de ces fameux cactus genre western, un tronc avec un bras de chaque côté, dont certains semblent vous saluer sur votre passage. La surprise pour nous, c’est la taille gigantesque de ces plantes ! Difficile à évaluer mais sans doute certaines d’entre-elles dépassent-elles les 15 mètres de haut !

 

Pour en avoir le cœur net, je sors le drone, immédiatement suivi par Bruno des Bremjae, et par Willy. Ah...trois drones en même temps, il va y avoir risque d’interférences les gars ! Et à peine ai-je le temps de prévenir mes collègues de voyage qu’en effet, Bruno perd le contrôle de son DJI. Ce dernier vire à gauche alors qu’il ne touche pas la télécommande ! Par chance, il reprend le contrôle de son bolide avant qu’il n’y ait une catastrophe. Willy est moins heureux et crash le sien contre son camping-car, explosant deux hélices... Double peine.

 

En tout cas ces cactus offrent un beau spectacle, et d’autant plus quand ils sont vus d’en haut. Dans le viseur de ma tablette, les trois camping-cars semblent minuscules, noyés dans une forêt de Cirrios droits comme des « i ». À notre grande surprise, le temps n’est pas au beau fixe et même, il fait un peu frais en fin de journée ! Merde, nous qui nous étions mis en tête que nous en aurions fini avec la fraîcheur en quittant les Etats-Unis, c’est raté. Pas grave, on se console avec les paysages enfin somptueux, et l’atmosphère singulière qui règne en Baja California. « Muy tranquilo », comme ils disent ici.

 

 

 

Dans cette zone, on peut faire des kilomètres de route (avec des trous et des « topes », ces fameux dos d’ânes destructeurs) sans croiser la moindre habitation. Régulièrement pourtant, on passe devant ce qui fut peut-être jadis une taqueria ou un commerce quelconque, perdu au milieu de nulle part. Las, le peu de passage ne permet pas de vivre dignement du tourisme par ici, et ces maigres bâtiments ne sont souvent plus que des ruines dont les seuls locataires sont désormais des plantes qui reprennent leurs droits.

 

Au bout de la route, nous arrivons à Bahia de Los Angeles, la baie des anges, donc. Beau programme, non ?À la fin d’une piste en terre et cailloux, nous voilà tous les trois sur le spot indiqué par iOverlander, l’application incontournable des routards. Et il est vraiment beau ce spot !

 

Pommé au bout de la baie, nous sommes stationnés à quelques mètres seulement d’une eau calme et limpide, dans laquelle viennent barboter lions de mer et autres dauphins, pour notre plus grand plaisir. Feux de camp-guitare le soir, accompagnés de bières et verres de Brandy bien sûr, petit-déjeuner quasi les pieds dans l’eau le lendemain matin, farniente et balades en journée, sous un soleil salvateur. Pour couronner le tout, des centaines d’étoiles de mer corail remontent sur la plage à marée basse comme pour se prélasser au soleil et les Bremjae parviennent à récolter de nombreuses palourdes et petites crevettes grises, qui s’avèreront terriblement délicieuses le soir venu.

 

 

 

 

 

 

Les jours passent tranquillement, sans qu’on s’en rende vraiment compte. Trois, quatre jours peut-être avant que le convoi ne se remette en marche, vers la promesse de terres encore plus belle, plus au sud. Et un peu plus au sud, c’est Guerrero Negro qui nous attend et l’assurance de voir des baleines !

 

Pour rejoindre cet endroit (nommé « Ojo de Liebre »), nous traversons une exploitation de sel et ses lacs d’eau rose sur des kilomètres, offrant un somptueux contraste avec le ciel bleu. Et puis enfin nous rejoignons ce qui sera notre nouvel endroit pour quelques jours.

 

À nouveau l’eau est à quelques mètres. Mais l’ambiance est bien différente. Ici, pas d’eau limpide mais des bosquets de végétation, qui nous séparant de la baie. Mais là, juste derrière, des baleines. Et de l’autre côté, dans ce qui n’est rien d’autre qu’un désert, des coyotes peu farouches rôdent patiemment dans l’espoir d’explorer notre campement.

 

Pas de chance pour voir les baleines de très près, le temps n’est pas complètement à notre avantage. Nous croisons tout de même ces fameux cétacés, y compris des baleineaux et leurs mamans protectrices. Les enfants poussent des cris dans l’embarcation dès que le dos d’un de ces majestueux mammifères montre son arrête dorsale ou son souffle. Et nous, on jubile.

 

Le soir venu, nous commençons à installer notre campement pour l’apéritif quand soudain, un gros camion 4x4 débarque sur la piste sablonneuse et klaxonne. « Ce sont les NESTA ! » s’écrient les enfants des Bremjae. Encore une famille française de quatre personnes qu’ils ont rencontrée aux USA quelques mois plus tôt. Nous voici désormais 14 personnes dont 6 enfants sur un emplacement. À l’emplacement suivant, deux frères québécois ont garé leur VR (Véhicule Récréatif). Bien sûr, ils se joignent à notre tribu. Nous n’aurons jamais autant entendu parler français depuis le début du voyage !

 

À une heure tardive, tout le monde est allé se coucher. Je ressors un instant pour voir les étoiles. La voie lactée se dessine dans le ciel et les voilà ces corps célestes, qui rivalisent de beauté en scintillant de mille feux. Non loin, des coyotes hurlent leur présence. J’en oublie le caractère menaçant.

 

Simplement, je me sens bien.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Jacacha !

Jacacha comme Janko, Camille, Charlie. Nous sommes un couple et leur petite fille de 2 ans en route pour l'Aventure sur le continent américain.

Nous serons heureux d'avoir de vos nouvelles alors n'hésitez pas :

  • Black Instagram Icon
  • Black Facebook Icon
Ne ratez aucun post !
Recent Posts:

"Ours", le VAN TOUR

17/06/2019

Mexico City

31/05/2019

Mariposas et civilisations perdues

10/05/2019

1/13
Please reload

Une famille partie à l'Aventure !

Nous sommes un couple et leur petite fille ayant décidé de parcourir le Monde dans un camping car spécialement aménagé. Vous pouvez également suivre toutes nos aventures sur notre

chaîne Youtube. N'hésitez pas à nous laisser un petit mot, nous serons heureux de vous lire ! 

© 2018-2019  JaCaCha

  • Black Instagram Icon
  • Black Facebook Icon